Au cœur des melonnières

Le melon nécessite beaucoup de travail et un grand savoir-faire de la part de producteurs exigeants, qui interviennent à chaque étape de la vie du melon : de la plantation à la cueillette.


Chez le producteur

Le melon pousse sur une liane rampant le long du sol, à vrilles et à grandes feuilles de couleur bleu-vert. Sa culture se fait par semis de graines. Il faut 90 jours pour obtenir un melon.

On distingue plusieurs types de culture de melons :

  • sous abris chauffés de mi-avril à mai ;
  • sous abris froids de juin à août ;
  • en plein champ de mi-juillet à début octobre. Ce dernier mode représente 51% des surfaces cultivées.

Après la pollinisation, les fruits se développent sous le soleil et se gorgent de sucre.


La récolte a lieu selon les différentes variétés et types de cultures. Elle se fait à la main, tôt le matin, aux heures les plus fraîches de la journée pour ne pas l’endommager.

Dès qu’ils sont récoltés, les melons sont rapidement amenés dans les stations de conditionnement afin d’être contrôlés et emballés par calibre, selon une grille de calibrage déterminée par accord interprofessionnel, à la demande de l’interprofession du melon (AIM).

Les melons sont ensuite acheminés jusqu’aux étals dans des délais réduits et distances limitées afin d’offrir un produit d’une fraicheur optimale pour le plaisir du consommateur. Le melon, contrairement à ce que laisse croire son écorce, est un produit fragile.

C’est pour cela que tous les professionnels  de  la  filière  « melon » ont développé un savoir-faire unique et apportent une attention quotidienne pour offrir un melon de nos régions simplement bon.

Retour en haut de page